Makemag n°4

Le journal du collège de Makemo

Avril-Juin 2018

Rubrique animée par Sylvie Ganivet

 

Médaille d’or au tennis de table

De retour de Tahiti, nos 4 vainqueurs reviennent fiers de leurs performances. Ensemble, ils répondent aux questions de Tuhoe Raphaël qui les a rencontrés pour vous. Merci et bravo à Ariihau Toanui en 6è, Arapo et Niuroa en 5è.

T.R : Qui vous a donné l’envie de participer au concours de tennis de table ?

« Quand Monsieur VERNAUDON a proposé ce projet j’ai eu envie de voyager, de voir du monde et de gagner ! » 

T.R : Comment se sont déroulés la sélection et les entraînements ?

Cela a commencé par un concours imposé par notre professeur, pour pouvoir sélectionner les meilleurs joueurs. Les entraînements ont été difficiles et nous étions 8 au début. Pour la finale, 4 joueurs se sont démarqués.

T.R : Dans quel état d’esprit étiez-vous avant le match ?

On était tous paniqués, stressés mais en même temps dans un état d’excitation et avec l’objectif de gagner.

T.R : Qu’avez-vous ressentie après avoir gagné le concours ?

On était vraiment très heureux et fier pour notre collège de Makemo. Tous les entraînements ont payé. On est champion, ce n’est pas tous les jours que ça arrive. On est aussi très reconnaissant envers Mr Vernaudon qui nous a permis de vivre cette expérience. Merci beaucoup Monsieur.

T.R : Avez-vous un message ?

Oui, nous aimerions remercier M. le principal et son équipe pour leur soutien à ce projet, merci à nos camarades pour les encouragements et encore une fois merci M. Vernaudon. On espère que l’année prochaine ça sera renouvelé.

1

Les brèves …

Cycle 3 :

Pour clore les évènements liant l’école primaire et le collège, un goûter a été offert pour remercier les élèves et les accompagnateurs. Les 6è ont également été invité en avant première pour assister à la première représentation de « Inspecteur Toutou ».

Récompensés par L’Association des Parents d’élèves. L’APE a procédé à une remise des prix récompensant les élèves premiers de chaque niveau. Les champions rameurs de la Eimeo, de tennis de table et les joueurs de futsal ont également reçu des cadeaux pour leurs performances. Et enfin les élèves de 3è repartent avec un cadeau de départ pour le lycée. Nous leur souhaitons bon vent et Faaitoito pour le DNB du 2 et 3 juillet.

Une fête d’anniversaire camouflée… Samedi 23 au soir, était l’occasion de souhaiter joyeux anniversaire aux élèves nés au mois de juin, mais cela a également l’opportunité de dévoiler la surprise préparé par les élèves internes pour le principal. En effet le principal nous confie avoir été très ému par les enfants, « la Polynésie, si je suis revenu, c’est pour eux, pour ces enfants qui méritent d’avoir la meilleure éducation, le meilleur enseignement pour réussir dans la vie et être heureux.»

L’oral du Certificat de Formation Général. Quatre candidats sont passés devant un jury de deux personnes, venues spécialement de la capitale. Cela a été une préparation de tous les instants depuis plus de quatre mois. Les candidats sont ravis, et à les entendre tout s’est très bien passé. Mme Pottiez se dit très satisfaite d’eux car ils ont tous très bien progressé, malgré des débuts difficiles. Les résultats seront connus le 5 juillet. Mais où est donc Hanalei ? Le jury a eu envie de goûter à ses cookies, elle est donc allée en chercher chez elle.

Du miel pour résoudre les énigmes

Ce Mardi 26 juin, on a assisté à la remise des prix pour les élèves qui ont pu résoudre les énigmes de l’année scolaire 2017-2018. Les enseignants sont heureux et les élèves aussi.

Petit Édito

Les vacances arrivent très bientôt, le dernier numéro de Makemag de l’année scolaire 2017-2018 Merci à tous pour votre fidélité au Makemag. Toute l’équipe du journal souhaite à tous ceux qui partent vers d’autres aventures, un bon voyage une bonne installation dans votre nouvel établissement. Un grand Faaitoito aux 3è pour le DNB et leurs études au lycée. A toutes et à tous nous vous souhaitons de très bonnes vacances. Bonjour, Salut, Bye Bye !

2

Lors de la 15ème édition du FIFO (Festival International du Film documentaire Océanien), mesdames Michèle De Chazeaux et Marie-Noël Frémy sont intervenues dans notre établissement, dans le cadre du FIFO hors les murs pour nous faire bénéficier de plusieurs films long et court-métrage.

Les élèves du collège ont beaucoup apprécié ces séances car malgré la distance avec la capitale, cela leur a permis d’avoir un aperçu sur la culture d’autres peuples océaniens. Le soir même de leur arrivée, elles ont accepté de faire une première projection pour les internes du collège.

Trois films ont remporté un franc succès auprès des petits et des grands, Frère des arbres ou encore Blue. Ces derniers ont permis de se rendre compte des problèmes liés aux mauvaises habitudes humaines, provoquant des dégâts considérables au niveau de la Faune et la Flore. Et enfin Un toit au jardin d’Eden.

Voici quelques réactions d’élèves:

Edgard : Les films étaient très intéressants, mon préféré est « un toit au jardin d’éden ». Le film comme Blue qui montrait les conséquences de la pollution sur la planète et l’environnement. Les deux ambassadrices étaient très gentilles et en plus elles expliquaient très bien les films qui ont été projetés. J’ai même aidé à l’installation du matériel de projection avec mes collègues Tematiti et Hauroa.

Isha : J’ai beaucoup aimé Rame avec Alexandra, car elle est forte et elle se bat contre sa maladie. Elle est allé jusqu’au bout de son objectif, faire de l’aviron à Tahiti.

Tematiti : J’ai trouvé les deux dames très sympas. On attend impatiemment la 16ème édition du FIFO au collège de Makemo.

Raphaël : J’ai beaucoup aimé Feti’a, un court-métrage. C’est un fantôme qui dit à la fille, sans qu’elle le sache, de se battre contre son cancer, et de vivre.

Mearau : Un toit au jardin d’Eden, j’ai beaucoup aimé car on montrait les différentes maisons locales.

3

La Eimeo Va’a

La Eimeo Va’a est une course de V6 qui se déroule tous les ans dans le lagon de Moorea. Destiné à tous les collèges et lycées de Polynésie, cette compétition organisée par le collège de Paopao est en sorte une mini-Havaiki nui scolaire.
Il y a 3 catégories :

– Piri-Teina (les 2003 et 2004 en vert),
– Teina ( 2002 et 2003 en orange) et
– Taurea (2001 en jaune).

Cet événement a été l’objectif cette année de l’AS du collège de Makemo mené par M. Brasier Daniel et le coach sportif M. Mao Bruno. Merci à eux !
Nous avons pris l’avion pour Tahiti le 17 mai, alors que la course se déroulait le Samedi 19 mai. L’équipe était composée de 2 formations, chacune avait 6 rameurs et 1 remplaçant, un total de 14 élèves, principalement des élèves de 3è, et 2 accompagnateurs. Nous concourions dans la catégorie Teina.
L’obligation pour cette course est pour chaque formation de mettre au minimum 2 filles, ce qui favorise la mixité; les filles sont souvent placées en poste 2 et 5.
Le Vendredi après-midi, la team essaye son V6* qu’une association nous a prêtés. Une réussite et que de bonnes sensations !

Le lendemain c’est le jour J.

Le départ a été donné à 7h dans la baie de Paopao pour une arrivée prévue à Temae! Le parcours s’étendait sur environ, 40km divisé en 9 étapes variant entre 3,5 à 6km pour une durée d’environ 20 à 30min. On se passait le relais entre chaque étape et pour la dernière étape les équipes pouvaient fusionner pour le sprint final de 3,5km. Heureusement les conditions météo étaient favorables comparé à l’année dernière !
Résultat: une très belle expérience pour les rameurs qui sont motivés à poursuivre ce sport au lycée.

L’équipe de Makemo finit 7ème sur 11 en Teina mais ce qu’il faut retenir c’est leur 4ème place par rapport au temps: 3h 47min ! Une très belle performance grâce à des entraînements adaptés et bien coachés !
Bravo à notre team du collège de Makemo !

Article de Mouëllo Kéoni 3è

4

NEWS de TAENGA

Désormais, Taenga a un quai tout neuf. En effet,depuis le mois d’octobre, l’entreprise BOYER met en œuvre d’énormes moyens matériels pour ce travail colossal.

L’entreprise TURA ORA aussi est présente actuellement pour nous construire une nouvelle citerne d’eau potable près de l’abri de survie de Henuaparea.

5

A Taenga, un papa nous apprend à jouer du Ukulele :

Chant à accompagner au ukulele :

Touchez pas notre lagon, il est bleu comme l’horizon,

DO FA SOL

Écoutez notre chanson qui vous parle de pollution,

DO FA SOL

Respectez le paysage pour notre génération,

FA SOLMI LA

Taenga ! redeviens sage car nous t’aimons.

FA SOLFA SOLDO

6

Fabriquer un ballon-MASQUE

  1. Vous gonflez un ballon de baudruche.
  2. Vous préparez des bandes (de papier ou «kere hakari» ou tissus, ou plastique).
  3. Vous les trempez dans la colle.
  4. Vous les collez sur tout le ballon de baudruche.
  5. Vous les suspendez.
  6. Vous laissez sécher au moins trois jours.
  7. Vous faites un trou pour sortir le ballon.
  8. Vous coupez en deux.
  9. Vous découpez des yeux, un nez et une bouche.
  10. Vous peignez. Vous décorez.
  11. Vous fixez une bande élastique à l’arrière.

Halloween à Taenga

7

ALERTE aux insectes nuisible à Taenga

Des pièges ont été récemment posés :

Mouche des fruits

IL Y EN A !!!! aux secours !!!!

Fourmi de feu

Il n’y en a pas, ouf !!!

Des devinettes de Taenga

  1. Je suis un herbivore préhistorique gigantesque : qui suis-je ?
  2. quand on me découpe, je n’existe plus.
  3. je suis un animal qui vit dans les arbres et qui mange des pommes-de-pin.
  4. Je suis un fauve qui rugit.
  5. je suis un animal aquatique avec quatre nageoires et qui mange des aigues et des éponges.
  6. je mets mes dents entre tes dents, qui suis-je ?
  7. je te regarde, tu me regardes.
  8. je suis un mamifère avec des poils en laine.
  9. quel est la forme de l’atoll de Tangea ?
  10. combien coûte un litre (1L) d’essence si le fût de deux-cent litres (200L) coûte 27 100 francs ?
  11. message secret international : bravo romeo alpha victor oscar.
  12. combien de sacs de coprah dois-je vendre pour gagner 50 000 francs ?

8

Nous avons visité un rucher à Taenga

Cette ruche est composée :

  • d’un corps de ruche, tout en bas (la caisse rose), là où se trouve la reine, là où elle pond, et où grandissent les larves.
  • de trois hausses au dessus (mauve, blanche et rose) où les ouvrières stockent le miel que l’apiculteur récoltera ensuite.

Voyez ces cadres pleins d’oeufs dans les alvéoles que les ouvrières ont construit.

Voyez la différence de taille entre une abeille ouvrière à gauche et une reine à droite.

9

We cook in Taenga

10

Les derniers vestiges faits en chaux (pu’a) de Taenga

Autrefois, il n’y avait pas de ciment, aussi les habitants de Taenga cuisaient-ils du corail pour le transformer en chaux qui, mélangée à du sable et de l’eau, servait de « ciment » pour les constructions. En voici les derniers vestiges en Taenga.

Des « niu, fondations des maisons

Des tombes et des stelles

Des murets

Des puits et citernes d’eau

Des maisons de 1889

11

Une journée polynésienne gourmande

Une journée qui a mis à l’honneur la culture polynésienne à travers les divers ateliers préparés par les élèves de Mme Sélam, de la 5è à la 3è LV2 tahitien et certains intervenants extérieurs (parents d’élèves, volontaires…).

Ce travail est le fruit d’apprentissages et d’une préparation pendant les cours de tahitien.

La journée démarre à 7h avec l’accueil des élèves de l’école primaire. Invité chaque année, ce n’est que cette année qu’ils ont pu venir et, en nombre, puisque tous étaient présents, sauf la maternelle.

Chaque groupe d’élèves avec leurs accompagnateurs ont pu découvrir les ateliers et donner une appréciation pour plusieurs d’entre eux. Le tatau, l’art de râpé et pressé la coco animé par M. Tauafu, la confection de couronnes, la préparation de ra’au tahiti, et bien d’autres ateliers aussi intéressantes les unes que les autres, ont attiré les plus curieux !

Après une mise en bouche avec l’atelier de dégustation, la matinée se termine sur un repas digne d’un ahima’a préparé par les agents afin de régaler les papilles des petits et des grands. Le gestionnaire nous confie : « c’est toujours un peu délicat de préparer ce type d’évènement, car il faut tout commander à l’avance, et faire en sorte que les produits arrivent aussi frais que possible, et donc une obligation de faire envoyer certaines denrées par avion».

12

Après un festin royal, l’après-midi fait place au sport traditionnel, cela tombe bien! Après le départ des élèves du primaire, d’autres invités participent à la fête.En effet, les lycéens nous rejoignent pour des défis sportifs.

Nous clôturons la journée en musique et avec un tamure-marathon endiablé, avec nos « maestras » Mme Fournier pour la musique et Mme Turere pour la danse.

Madame Pottiez nous dit : « c’est trop dur », mais elle espère qu’au bout de ces 4 ans, elle maîtrisera enfin l’art du varu !

Merci à tous les participants de cette journée, M. le principal et ses collaborateurs, les agents, enseignants, personnel d’encadrement et surtout les élèves, pour la décoration, et le nettoyage hyper rapide. Mauruuru e Mauruuru roa.

Article de Gatata Coraille 6è et Teuri Hauroa 3è

13

13

Un forum au summum

Dans l’après-midi du vendredi 4 mai 2018, plusieurs professionnels de Makemo sont intervenus au Forum des métiers organisé au collège de Makemo.

Monsieur D’Almeida, coordonateur du forum des métiers a souhaité montrer, surtout, aux élèves de 4è et 3è, les différents corps de métiers existant sur l’atoll afin qu’ils s’informent et préparent leurs futures orientations, un point très important de ce projet. Chaque groupe d’élèves a rencontré les professionnels, muni de leurs questionnaires pour avoir toutes les informations nécessaires.

Un pot de remerciement a été offert à toutes les personnes présentes afin que cette rencontre soit une réussite ! Et comme le dit si bien le dicton, « il n’y a point de sot métier, il n’y a que des sottes gens » !

Un grand merci à tous et plus particulièrement à tous les professionnels ayant répondu présents à notre demande merci et pourquoi pas à l’année prochaine ?

Article de Mare Isha 6è2 et Taraihau Tematiti 4è2

14

La colo c’était magnifique !

Une nouvelle aventure pour les internes et l’UTFSCF (Union Territoriale de la Fédération Sportive Culturelle de France). Monsieur TEARIKI Nahiti, tout comme les précédents PLEI est le directeur du centre. Il a sous sa direction toute une équipe composé d’animateurs et de volontaires bénévoles pour encadrer les élèves internes.

Ces vacances se sont passées dans de très bonnes conditions il régnait une ambiance solidaire malgré quelques désaccords. On retiendra de cette édition, les nouveautés qui ont ajouté une touche d’émotion et de magie. En effet la magie a opéré lors du lâché des lanternes et de la prise de photo grâce au drone.

L’émotion est venu couronner le tout avec la dernière soirée qui s’est déroulée sur le site de ’Onimo, gracieusement proposé par Mme Sophie Paerau. Ce fût aussi l’occasion de remercier M. Mesnard, pour les quatre années de collaboration avec l’UTFSCF.

Tavita a fait un « korero », les élèves et animateurs ont chanté. Il y a eu beaucoup d’émotions. Merci à L’UTFSCF, à M. Mesnard ainsi qu’à toutes les personnes qui ont agi pour que les PLEI deviennent possibles. Un remerciement tout particulier à Mamoe et son mari pour les bons repas à chaque PLEI.

TEIHOTAATA Edgard : Faire voler les lanternes pendant le feu de camp, boire du champagne, sans alcool bien sûr, et la fête à Onimo pour moi c’était trop génial. En plus de ça nous sommes contents de nous être occupé de la décoration de la scène. On a préparé une remise de « tifaifai » et colliers de coquillages à Monsieur le principal, car c’est sa dernière année avec nous. Nous lui souhaitons un bon retour en France.

TAHA Mearau : Comme d’habitude, c’était bien, magique et rempli de bonheur. Je n’ai eu aucun problème avec mes amis et mes animateurs la soirée du spectacle sera un souvenir mémorable pour moi.

Article rédigépar Edgard Teihotaata. 3è2

15

En futsal, un tournoi amical digne d’une grande finale !

M.Vernaudon est un passionné de foot-ball, et avec l’accord du chef d’établissement, il a décidé d’envoyer quelques élèves à Tahiti pour le tournoi amical entre collège.
Six équipes étaient présentes 3 équipes du collège Henri Hiro, 2 de Tipaerui et notre équipe du collège de Makemo.

Notre professeur a proposé à tous les élèves de venir aux entraînements les mercredis et vendredis pour la phase de présélection de l’équipe qui partira. Après plusieurs entraînements, les sélections se sont fait petit à petit. Le sérieux, l’assiduité et les capacités sportives ont été des critères incontournables, de recrutement. Début mai, nous avons su qui partaient :

Maruake (6è) est le plus jeune, il s’est très bien démarqué, Tommy (3è), Matavai (3è), William (3è), Tavita (3è), Rauri (3è), Moehau (3è). Tommy nous livre :

« nous ne sommes pas allés à Tahiti pour le plaisir mais pour représenter notre collège et montrer aux équipes de Tahiti que malgré le manque de moyens (pas de salle d’entraînement, courir sous le soleil et sur le terrain en soupe de corail…) nous avons démontré que nous pouvions arriver à un très bon niveau. Nous sommes extrêmement fiers car nous n’avons eu aucune défaite. »

Merci à Monsieur Vernaudon de nous avoir permis de vivre cette opportunité et à Monsieur le Principal pour son soutien à ce projet sportif.

Article de Moehau Dexter, 3è

16